Après la pandémie, oserons-nous encore le tourisme vers les USA ?

© Winthrop – Washington State ©Herve Ducruet

Les spécialistes des ventes vers les USA vont m’en vouloir, mais le sujet se doit d’être relevé. Il nous faut avouer que la sécurité aux USA est fragile. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. En 2020, 19.000 meurtres ont été recensés, soit 52 par jour.

Il est vrai que le célèbre droit de chaque américain d’être armé n’arrange pas les choses. Le climat politique tendu après les dernières élections ou encore l’assaut du Capitole : les exemples ne manquent pas.

Rien qu’en janvier 2021, plus de 2 millions d’armes ont été vendues, soit 80% de plus qu’en janvier 2020. L’administration Biden aimerait renforcer les conditions d’octroi d’armes à feu, mais le lobbying du National Riffle Association reste trop puissant. Et donc l’épidémie meurtrière se poursuit.

Je ne veux point, ici, décourager le tourisme vers le pays de l’oncle Sam, mais les faits sont là, et parlent d’eux-mêmes. La Police n’y jouit pas d’une réputation sans taches. Les affrontements entre Black Power et White Power sont réguliers et n’apaisent pas les esprits.

En Europe le port d’arme, pour le citoyen lambda est interdit. Mais cela n’empêche pas les attaques aux couteaux me direz-vous… Une combinaison de la sécurité « santé » (contrôle covid) et de la sécurité « physique » peut s’avérer un challenge pour rassurer le Touriste. Nous l’espérons de tout cœur, mais les messages médias restent contradictoires si pas inquiétants, et les grandes promotions de relance se font attendre.

Bref, les réflexes ou pulsions d’hésitations priment au moment du choix de la destination. Et donc, le professionnel du voyage aura plus de mal à convaincre ses clients potentiels. J’espère, de tout cœur, me tromper.

Merci COVID, merci la NRA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.