On se fout de nous !

G20

Cette COP26 ressemble à une vaste fumisterie. Une occasion de plus pour des politiciens de se montrer à la tribune et des faire des déclarations, la main sur le cœur, quant à leurs belles intentions d’en faire le minimum tout en promettant le maximum.

On apprend par ailleurs que plus de 400 VIP sont arrivés à Glasgow par jet privé : c’est comme un énorme pied de nez à tous ceux qui y croyaient. On me dira que c’est moins hypocrite que la petite Greta qui était allée aux Nations Unies en bateau, un bateau à la technologie hyper avancée, et dont les équipages du retour avaient, eux, rejoint New York en avion… Oui, c’est moins hypocrite, mais à du 400 contre 1, ils étaient sûrs de gagner, les pontes.

Et puis notre Premier Ministre doit, comme tout le monde, monter à la tribune pour dire tout ce que la Belgique a fait et tout ce qu’elle va faire – plus exactement ce qu’elle pourrait faire, à condition que ses trois régions (plus le fédéra) se soient mises d’accord sur un plan commun. Y compris sur l’épineux problème des centrales nucléaires.

Et pendant que l’on parle de tout cela à Glasgow, le gouvernement flamand envisage d’interdire la vente de tout véhicule qui ne soit pas électrique, dès 2025. C’est dans 4 ans ! Et sans les centrales, comment va-t-on produire l’électricité nécessaire à tous ces véhicules ? Avec de l’éolien en mer, répond Alexander. C’est vrai que quand la mer aura atteint Alost, on aura de plus en plus de place pour y mettre des éoliennes…

Mais on devra faire face au problème des réfugiés climatiques. Pas terrible, comme perspective…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.