Taxi depuis les aéroports

Michael Gaida - Pixabay

Une étude intéressante parue dans AirJournal porte sur les tarifs des taxis entre les aéroports des principales villes européennes et le centre-ville.

Pour une fois, ce n’est pas une étude stupide qui se contenterait de dire que le plus cher, c’est Londres-Stansted avec 112 €, et le moins cher Antalya avec 5 € seulement. Ces chiffres bruts ne veulent rien dire, si on ne prend pas en compte la distance parcourue. Et donc, le seul critère de comparaison vraiment valable, c’est le prix au kilomètre.

Et là, c’est quand même Antalya le moins cher de tous, avec 0,33 € au km, à peine plus que les autres aéroports de Turquie, les moins chers d’Europe avec ceux de Russie : tous au-dessous de l’euro par kilomètre.

Bruxelles se trouve exactement à 3 €/km, ce qui semble être la moyenne supérieure. Une moyenne qui gonfle avec, entre autres, Amsterdam : 3,24 €, Zurich : 3,92 €, ou Copenhague : 4 €. A partir de là, ça devient très cher, comme à Nice par exemple : 4,57 €. Et cela dépasse toutes les limites acceptables à Genève, où le très court trajet vous coûtera 6,17 € au kilomètre ! Mais évidemment, comme le trajet est très court, le prix de la fameuse « prise en charge » n’est pas amorti de la même façon qu’à Stansted où le trajet est long.

On pourrait aussi se dire que la comparaison tient compte du coût du travail dans les pays à forte protection sociale. C’est vrai dans la plupart des cas, mais alors pourquoi les 3 pays scandinaves n’ont-ils pas d’uniformité ? Quand Copenhague réclame 4 € au kilomètre, il n’en coûte que 1,54 à Oslo et 1,33 à Stockholm… Ici, c’est un autre critère qu’il faut prendre en compte : l’amortissement de la voiture ! Le coût des voitures au Danemark est grevé par des taxes exorbitantes : 150% sur les voitures neuves ! Autant dire que la vie à la campagne y est quasi impossible.

Pas facile de comparer, en tout cas. Et nous n’avons pas pris en compte des critères plus subjectifs comme le service, la propreté, l’âge du véhicule, son espace, son confort, et devrait-on ajouter pour plusieurs destinations : l’amabilité du chauffeur ! Nous connaissons au moins deux villes francophones qui y perdraient des plumes…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.