Floriade Expo 2022, un laboratoire vivant à découvrir aux Pays-Bas (2/2)

Hollande Floriade
Détente dans le pavillon illuminé Shades of Nature.

Cet événement horticole organisé tous les 10 ans aux Pays-Bas depuis 1960 tourne cette année autour d’un thème majeur Growing Green Cities. Inaugurée le 14 avril, elle fermera ses portes le 9 octobre et invite tout un chacun à découvrir les solutions créatives et écologiques qui peuvent rendre nos villes plus durables et agréables à vivre.

Une ville saine pour se sentir bien !

Le site offre plusieurs pavillons qui nous apprennent à gagner de la pureté dans notre environnement, un sol propre et une eau potable. Il crée des espaces naturels de détente au pied des immeubles, il supprime toute circulation motorisée mais offre un téléphérique urbain qui permet de joindre confortablement les espaces éloignés du Nord au Sud du site, etc…

D’autres initiatives font rêver comme le pavillon circulaire Shades of Nature qui d’un côté offre un œil entièrement dessiné par des bouts de tissus et de l’autre propose un salon spécialement conçu pour la détente face à mur créé par des multitudes de bocaux en verre dans lesquels baigne dans un mélange d’eau et de teintures végétales de la laine qui se teint ainsi au fil de la saison.

En effet le processus de la teinte de la laine profite de l’énergie du soleil qui inonde ce mur de verre de sa lumière et illumine les différentes couleurs. Rien de tel pour se détendre !

Et quand on sait que la laine vient des moutons qui paissent autour d’Almere dans le but entre autres de brouter les milliers de berces de Caucase qui envahissent les lieux et causent des cloques à ceux qui les touchent et que les Pays-Bas n’avaient plus d’industrie de transformation de la laine, on se dit que bienheureux sont ceux qui ont créé en 2014 cette association !

De nouvelles sources d’énergie

Hollande Floriade
Le bâtiment végétalisé de la Haute Ecole dont la hauteur de l’étage supérieur symbolise le niveau de la mer.

Un édifice créé par et pour l’école supérieure Aeres Hogeschool mérite bien son nom de « poumon vert » avec sa façade en torchis végétalisée qui respire et régule l’humidification du bâtiment. Elle abrite aussi de nombreux nids à insectes.

Dans le jardin présenté par l’Allemagne, le pavillon en bois est pourvu de façades vertes mais aussi d’un toit avec des jardins suspendus et des panneaux solaires. Quant au Growing Pavilion, il est construit avec 90% de matériaux biosourcés comme le bois, le chanvre, le mycélium, le jonc et le coton.

Le recyclage également présent partout pour nous encourager à être plus inventifs, comme cette ligne de cuillères de récupération qui distille de l’eau qui tombe en cascade depuis une gouttière.

Hollande Floriade
Espace de rencontre entièrement conçu avec des matériaux recyclés : bois, tuiles, cuillères, sentiers, etc…

Une vingtaine de pavillons étrangers dont le Belgian Garden

Les participants étrangers viennent eux aussi avec leurs idées, leurs suggestions, leurs solutions pour rendre nos villes plus agréables. On a apprécié entre autres le pavillon du Qatar qui a créé son espace comme un « nid du désert », à savoir un pigeonnier traditionnel, construit avec des matériaux qui reviendront à la nature à la fin de l’exposition.

Plus intéressant encore, le pavillon des Emirats Arabes Unis intitulé « Villes d’eau salée » montre comment ils ont surmonté grâce à des systèmes d’agriculture biosaline circulaire l’environnement difficile du désert et de la mer pour créer des villes prospères et durables.

Hollande Floriade
La paisible jardin du pavillon chinois.

Le China Bamboo Garden offre sur un espace de 42000 m2 un jardin chinois fleuri et cerné de constructions artistiques en bambou mettant l’accent sur l’harmonie et la beauté comme étant essentiels au bien-être des villes de demain. La participation importante de la Chine s’explique aussi par la célébration du 50ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques avec les Pays-Bas.

Hollande Floriade
Cherchez les nombreuses formes triangulaires du jardin régénératif belge.

Quant au pavillon belge installé au bord de l’eau, il a été conçu par Nicolas Godelet, un architecte namurois qui a remporté le concours lancé par la Belgique auprès des architectes et paysagistes pour la participation à la Floriade 2022.

Il présente un espace de détente qui raconte la Belgique dans toute sa complexité simplifiée ici par des formes triangulaires. Notre pays se présente naturellement sous la forme d’un triangle dans lequel vivent 3 communautés qui s’expriment dans 3 langues différentes.

On peut d’ailleurs s’amuser à chercher les innombrables références au triangle. L’important est ailleurs, dans cette architecture pensée pour minimiser son impact environnemental car chaque matériau est complètement réutilisable ou dégradable.

Ni béton, ni ciment, ni polystyrène. Du bois, de la terre, du chanvre, autant d’éléments qui seront dissous ou recyclés à la fin de l’exposition. Le jardin abrite quelque 160 espèces qui viennent de Belgique et qui vont évoluer au fil de l’année et de nombreuses plantes seront comestibles !

Hollande Floriade
« I wish for Nature » de Will Beckers qui raconte la symbiose entre l’homme saule (the willoman) et la nature.

Infos : https://floriade.com  Le site est ouvert tous les jours de 10 à 20h et il est aisé à atteindre. Depuis Almere Central (la gare) un bus vert circule toute la journée dès 9h pour acheminer gratuitement les passagers vers le site et les ramener.

Un bateau navette électrique part également depuis le quai d’embarquement de l’Esplanade, au bout de la rue commerçante d’Almere. Par ailleurs la ville à 30km d’Amsterdam et 45km de l’aéroport Schiphol est aisée à joindre. Enfin sachez que les Belgian Days auront lieu vers la mi-juin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici