Intentions de vacances : importants ajustements liés à l’inflation et la hausse des prix !

L’Office Néerlandais du Tourisme et des Congrès (NBTC) publie depuis 2020 un Observatoire des intentions de vacances (Holiday Sentiment Monitor). Lequel devient trimestriel à compter de cette année. Cette enquête porte sur les intentions de vacances de cinq marchés phare, l’Allemagne, la Belgique, la France, le Royaume-Uni et les États-Unis : pour chacun des pays, un millier de personnes, âgés de 18 ans et plus, ont répondu à la dernière étude, celle du premier trimestre de 2023, réalisée entre les 9 et 14 mars dernier.

L’enquête permet d’abord d’en savoir un peu plus sur les intentions de voyages. Ainsi, 83% de nos compatriotes prévoient de partir en vacances dans les 12 prochains mois, pourcentage très proche de ceux des autres marchés étudiés (84% en moyenne). Autre constat, 40% des Belges ont déjà réservés des vacances (ils n’étaient que 21% l’an dernier à la même période…).

Parmi les 40% de répondants, tous marchés confondus, qui ont l’intention de partir mais n’ont pas encore réservé, 62% disent qu’ils sont déjà en train de planifier leurs vacances. Ils se concentrent principalement sur juillet (22 % en moyenne) et, en deuxième et troisième positions, sur juin et août (18 % et 17 % respectivement).

Quid des critères les plus importants dans le choix d’une destination de vacances ?

Plus de 70 % des personnes ayant l’intention de partir en vacances considèrent que des conditions d’annulation souples sont (très) importantes pour le choix d’une destination de vacances. Ils accordent également de l’importance au fait de séjourner dans un endroit calme. La hausse des prix arrive en troisième position.

La moitié des personnes interrogées ont déclaré adapter leur comportement en matière de vacances en raison de l’inflation et de la hausse des prix, les Belges (49%) s’inscrivant dans la moyenne (tableau ci-dessous).
Ces ajustements sont censés se traduire d’abord par une réduction du nombre de voyages (pour 45% des répondants en moyenne), devant le choix d’un hébergement moins cher (40% en moyenne), ceci pour l’ensemble des pays, Belgique comprise (voir tableau ci-dessous).
Parmi ceux qui ont des projtes de voyages dans les 12 prochains mois, une moyenne de 44% répondent qu’ils ont un budget similaire à celui de l’an dernier. Et 28% déclarent qu’ils ont un budget supérieur (voir tableau ci-dessous).
Un autre tableau instructif (ci-dessous) permet de savoir comment – via AGV/OTA ou directement auprès du/des prestataire(s) – a été réservé le voyage. Ainsi, les Belges comme les Allemands et les Hollandais privilégient clairement un achat par le biais d’un intermédiaire. Par ‘other, namely’, les Belges mentionnent surtout leur propre maison de vacances, une maison familiale ou celle d’amis.
Autre tableau (ci-dessous) intéressant plus particulièrement ceux qui travaille sur le réceptif : les périodes de réservation de vacances des six marchés, dont les différences sont bien sûr liées d’abord aux périodes de vacances. On notera que beaucoup ayant déjà réservés partent en avril, mai et juillet, sur tous les marchés dont la Belgique, avec un mois d’avril plus élevé encore chez les Américains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici