La compensation climatique reste anecdotique dans l’aviation

© iStock.com - lsannes

Seuls 4% des voyages en avion font l’objet d’une compensation climatique. Selon une étude de l’Institut de sociologie de l’Université de Berne, les voyageurs ne sont guère disposés à compenser leurs émissions de gaz à effet de serre, dont le trafic aérien serait responsable à hauteur de 2,8% au niveau mondial.

Les chercheurs ont analysé 63’250 réservations effectuées entre août 2019 et octobre 2020. Il s’agissait principalement de vols européens ou extra-européens impliquant des vacanciers. Seuls 4% desdits vols ont fait l’objet d’une compensation climatique via un supplément sur le prix du billet. La moyenne des paiements volontaires est donc d’un franc par tonne de CO² émise.

Or en décembre 2021, le prix sur le marché des émissions était de 90 euros la tonne. Les résultats tendraient à démontrer que les investissements dans la protection du climat ne sont mis en actes que si l’on peut être sûr que tout le monde y participe, indiquent les responsables de l’enquête.

(TI)



LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici