Quel avenir pour Crystal Cruises?

© Crystal Cruises

C’est une chute qui se poursuit. Le Groupe Genting, propriétaire entre autres d’hôtels, de casinos, de navires ou encore de chantiers navals, a déjà essuyé un premier choc le 10 janvier dernier avec la faillite de ses chantiers navals allemands MV Werften et Lloyd Werft Bremerhaven.

A présent, c’est le Groupe Genting lui-même qui semble prendre la même voie. Le 18 janvier dernier, il s’est déclaré en faillite auprès de la Cour suprême des Bermudes, là où Genting Hongkong est constitué en société. Le groupe estime qu’il sera à court de liquidités d’ici la fin janvier. Le chiffre d’affaires de l’entreprise représente plus de 11 millions de dollars et les activités sont très étendue.

Cette faillite fait craindre un effet domino sur les autres entreprises du groupe. Genting Hongkong est la société mère de Crystal Cruises, dont le siège est aux États-Unis, ainsi que de Dream Cruises et Star Cruises, dont le siège est en Asie. La direction a déjà indiqué que certaines activités commerciales continueraient, notamment les opérations de lignes de croisière par Dream Cruises Holding Limited. Toutefois, il est prévu que la majorité des opérations existantes du groupe cessent.

Crystal Cruises en pause forcée

Crystal Cruises, que Genting a racheté en 2015 au japonais NYK, en subit une première conséquence. La célèbre compagnie de croisière de luxe, qui s’adresse à une clientèle internationale, suspend ses activités jusqu’à la fin avril pour les croisières maritimes, mai pour les croisières fluviales.

Sont actuellement concernés le Crystal Serenity et le Crystal Symphony, qui croisent dans les Caraïbes, et le nouveau navire d’expédition Crystal Endeavor en Antarctique. Le Crystal Symphony a terminé ses opérations samedi 22 janvier à Miami, tandis que le Crystal Serenity le fera à Aruba le 30 janvier. Le Crystal Endeavor terminera pour sa part à Ushuaïa le 4 février prochain. Les cinq navires fluviaux seraient déjà à l’arrêt.

Quid du Global Dream?

Un nouveau navire a été commandé pour le compte de Dream Cruises au chantier naval MV Werften. La construction du Global Dream sera terminée dans la mesure du possible. Et si Dream Cruises ne peut pas reprendre le navire, un acheteur potentiel sera recherché.

(CD)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici