Le ton monte entre Qatar Airways et Airbus

© Qatar Airways

Le ciel se charge encore un peu plus entre Airbus et Qatar Airways. En fin de semaine dernière, le constructeur européen a annulé une commande de 50 appareils de type A321neo passée par la compagnie aérienne de Doha. Une décision prise en réponse à l’attaque en justice par Qatar Airways en décembre dernier pour les défauts de peinture sur ses A350.

Une décision pratiquement inédite

La décision d’Airbus est inédite et le contrat annulé approchait les 5 milliards de dollars. Jusqu’ici, les annulations de commandes d’appareils sont généralement le fruit d’une décision de la compagnie aérienne cliente qui se retrouve forcée de revoir son réseau à la baisse ou en difficulté de paiement.

Qatar Airways devrait contester cette annulation dans la mesure où elle attend la livraison de ces appareils. Toutefois, elle refuse de prendre livraison de nouveaux A350, tant que le désaccord n’est pas réglé. L’affaire sera portée au tribunal et une audience est attendue pour la fin avril.

La peinture de l’A350 fait tache

Le désaccord entre les deux partis trouve son origine dans un défaut de peinture sur les A350 reçus par Qatar Airways. Celle-ci se dégraderait rapidement. Airbus a reconnu ce problème, mais précise qu’il est sans conséquence sur la sécurité des vols. De son côté, l’autorité de tutelle de la compagnie a décidé de clouer au sol ses A350.

Qatar Airways réclame près de 620 M$ de dommages et intérêts, auxquels s’ajoutent 4 M$ par jour supplémentaires d’immobilisation des appareils. De son côté, le constructeur accuse la compagnie aérienne d’avoir influencé son autorité de tutelle pour immobiliser ses appareils et obtenir ainsi une indemnisation.

Dans l’absolu, Qatar Airways est l’unique compagnie à avoir pris une telle décision. L’Agence européenne de sécurité aérienne (EASA) n’a pour sa part observé aucun problème de sécurité sur les A350 inspectés.

(CD)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici