Sur l’île Maurice, des Européens mais aussi des Sud-Africains optent pour le all-in.

Île Maurice

Comme annoncé, nous revenons sur 2 points de notre précédent article.

L’origine des touristes à Maurice.

Les européens mènent la danse, mais nous avons été surpris, positivement s’entend, par la vague des visiteurs d’origine sud-africaine. Couples, familles avec enfants, solitaires, en provenance de Johannesbourg. La proximité de cette île de vacances explique déjà la raison principale de cet engouement, +/- 4 heures de vol, mais aussi d’autres raisons.

Nous avons posé la question à certains d’entre eux, et je résume leurs réponses.

1) le prix reste le facteur décisif. Avec une monnaie nationale, le Rand, qui est en perte de vitesse.

2)Des vacances moins chères que chez eux, avec une préférence pour la formule ALL-IN, plus rare chez eux.

3)Avec prudence, ils osent exprimer un autre motif: la sécurité. À Johannesbourg, il n’est pas bon de sortir de chez soi à la nuit tombée. Les car-jackings ne sont pas rares. Alors un coin de vacances où l’on retrouve cette sensation  de totale liberté « sécurisée » est un rêve.

4)Aussi, dans ce même contexte, d’autres expriment leur désir d’établir un « escape project » pour l’avenir. Ils ont préféré ne pas étendre le débat sur le sujet.

Et enfin, le concept all-in.

Budgétairement sans surprises, confortable dans son utilisation, il peut cependant présenter de grandes différences au niveau rapport qualité /prix. Les sports nautiques sont inclus, même motorisés pour certains et avec un supplément pour d’autres.

Au niveau boissons, certains alcools « importés » sont inclus chez l’un et pas chez l’autre. La qualité des cocktails peut être inventive et variée chez l’un et simplement traditionnelle chez l’autre. Au niveau restauration, une offre journalière avec un choix de plats locaux et internationaux doit être la norme. Avec une certaine flexibilité horaire. Ce qui fut notre cas, dans les 2 endroits sélectionnés.

Et enfin la différence d' »intimité », et de décors, entre un hôtel de 900 lits et un autre de 250 à 300 lits, aux décors parfois très différents. L’ambiance peut être radicalement autre. Le calme ou l' »adrénaline » des vacances où la musique peut crever vos tympans parfois.

Dans les 2 cas, nous avons trouvé piscine « adult only » et une autre pour accès « général ». La situation géographique de l’hôtel a son importance, par rapport à vos plans de visites.

Reste alors le prix moyen à la journée déboursé, qui restera l’élément décisif. Les sites web des hôtels vous en diront plus qu’il n’en faut. Notre analyse de 2 hôtels a démontré un prix qui allait du simple au presque double de prix.

Après notre expérience de séjour, l’hôtel le moins onéreux a remporté la mise, et restera notre choix si nous retournons vers cette destination, qui reste une forme de paradis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici