Une croisière sur les lacs du Nord de la Hollande 1/2.

Croisière Hollande
La gare centrale d’Amsterdam à deux pas du port de plaisance.

Ni vraiment fluviale ni vraiment maritime, cette croisière de 5 jours vous emmène d’un lac intérieur à l’autre entre les provinces de Hollande du Nord sur sa partie occidentale et celles du Flevoland et de la Frise sur sa partie orientale. Un voyage dépaysant pour réaliser combien l’eau est un élément naturel du paysage aux Pays-Bas.

Sans vraiment s’en rendre compte, on traversera d’abord 3 lacs, le IJ au bord duquel s’étire Amsterdam, le IJmeer, un lac étroit de bordure, important espace de repos pour les oiseaux et enfin le Markermeer, un lac de 700m2, d’eau douce également, avant d’atteindre une longue digue de 30 km qui sépare les premiers lacs de l’IIJsselmeer, le plus grand des lacs du Pays-Bas avec 1100 m2, également séparé de la mer de Wadden par une digue de 32 km.

Entre les deux grands lacs, il faut franchir la digue en passant d’abord par une écluse pour 20 cm de dénivellation et ensuite en se glissant sous un pont qui se lève en interrompant la circulation du trafic.

Amsterdam une métropole qui rappelle un gros village…

Croisière Hollande
Le vélo est roi à Amsterdam et on ne compte pas les plus divertissants !

C’est ici que commence et se termine toute croisière sur l’Ijsselmeer. Le bateau, le MS Symphonie, est amarré à 5 minutes à pied de la gare centrale de Amsterdam, il suffit de traverser prudemment une double piste cyclable, véritable autoroute pour les deux roues, de quoi comprendre déjà que le vélo est roi dans cette ville.

Une première excursion en bateau-mouche permet de découvrir Amsterdam by night, au moment où les éclairages de la ville s’allument en mettant en valeur les très nombreux ponts et bâtiments emblématiques qui s’égrènent le long des canaux.

Croisière Hollande
Bateaux et résidences sur l’eau occupent les deux berges d’un canal.

Deux demi-journées à Amsterdam en début et en fin de croisière permettent à ceux qui ont le courage d’arpenter la ville à pied de découvrir de plus près ces canaux labellisés par l’Unesco qui se déploient en demi-lune autour du centre historique d’Amsterdam. Herengracht, Singelgracht, Keizersgracht ou Prinsengracht, ils sont tous bordés de superbes demeures des siècles passés.

Baroque, Renaissance, Néoclassique ou même Art Nouveau, il y en a pour tous les goûts. Les façades s’ornent de corniches élégantes et offrent des pignons en escalier ou en cloche encore surmontés d’une poutre de hissage qui jadis permettait de lever les marchandises dans les greniers et aujourd’hui d’emménager, car les maisons hautes sont étroites avec des cages d’escalier trop exigües pour y grimper des meubles.

Croisière Hollande
Même les ponts sont envahis par les terrasses quand il fait beau.

Le réseau complexe du centre-ville d’Amsterdam est aussi un quartier résidentiel unique avec près de 2500 habitations établies dans des péniches ou construites sur des barges. Amarrées le long des berges des canaux, certaines sont aussi une option d’hébergement attrayante pour ceux qui veulent découvrir la vie sur l’eau.

Sachez que dès que le soleil pointe, les terrasses s’installent partout, le long des trottoirs, sur les ponts, sur les barges et la ville devient joyeuse, un rien bohême avec ces vélos fleuris accrochés aux rambardes des ponts.

Le seul rythme lent de l’eau suffit à nimber la ville de sérénité. Il ne reste plus qu’à flâner, s’égarer, laisser le hasard vous mener jusqu’au retour vers la façade majestueuse de la Gare Centrale élevée sur plus de 8000 piliers pour soutenir cette structure !

Traversée de l’Ijsselmeer jusque Lemmer.

Croisière Hollande
Passage sous le pont de la Houtribdijk entre le Markermeer et l’Ijsselmeer.

 

La traversée du Markermeer permet de découvrir les silhouettes de villes portuaires qui se signalent surtout par la forêt des mâts des voiliers qui y sont amarrés. Ensuite, curieusement, il semblerait que des voitures courent sur l’eau sur la ligne d’horizon !

Ce n’est qu’une illusion créée par la route qui s’étire sur la Houtribdijk, la digue construite en 1976 entre Lelystad dans le Flevoland et Enkhuizen en Hollande du Nord. Il s’agit plutôt d’un barrage destiné à offrir une protection en cas de rupture de l’Afsluidijk, la haute digue également aux allures de barrage construite en 1933 plus en amont, entre la Hollande du Nord et la Frise, pour éviter d’éventuelles inondations mais surtout pour assécher l’ancienne mer Zuiderzee en lac d’eau douce, le IJsselmeer alimenté par plusieurs rivières, et y créer ainsi des polders et donc des terres nouvelles.

Croisière Hollande
Le parc éolien de Fryslân dans l’Ijsselmeer.

En fait les Pays-Bas doivent tout à l’eau : 17% de sa superficie sont composés de polders, des terrains artificiels grignotés sur les mers et les marais grâce au système ingénieux des digues et des moulins, à tel point que plus d’un quart du territoire néerlandais se trouve sous le niveau de la mer.

La proximité de la mer des Wadden se devine dans les bourrasques de vent qui éclaboussent par rafales notre bateau, de quoi rendre appréciable la vue panoramique qui s’ouvre au sec depuis l’avant du salon-bar. Un vent qui fait tourner les 89 éoliennes du Fryslân qui se dressent telle une forêt dense dessinant le plus grand parc éolien offshore jamais construit au monde sur un plan d’eau douce.

Croisière Hollande
Couleurs bleues de la nuit qui tombe à Lemmer.

L’arrivée en fin de journée dans le port de Lemmer offre le plaisir de se dérouiller les jambes et de découvrir une petite ville devenue un centre important pour les sports nautiques au vu des bateaux à moteur, yachts et autres voiliers qui y sont amarrés. La nuit tombe peu à peu, les boutiques ferment leurs portes et comme souvent aux Pays-Bas, les grandes baies vitrées des maisons laissent apparaître le quotidien des habitants. (à suivre)

La signature Croisieurope sur le MS Symphonie. Précurseur de la croisière fluviale en France, l’entreprise affiche aujourd’hui 46 ans d’expertise et si le fleuve reste son terrain de jeu favori, CroisiEurope propose aussi des croisières côtières. Le MS Symphonie est un bateau 5 ancres entièrement réaménagé en 2017 et ses 55 cabines sont disposées sur 2 ponts avec de larges vues sur l’extérieur.

La taille du bateau lui permet de s’amarrer au coeur des villes et d’offrir aux passagers cette impression de voyager presque en famille. De plus la pension y est complète avec les boissons incluses aux repas et au bar à l’exception des meilleures bouteilles. Le directeur de croisière et son animateur s’expriment aisément en français et en néerlandais et sont très attentifs à répondre à toutes les attentes.

La Wifi fonctionnelle est également gratuite. Il ne reste plus qu’à penser aux pourboires éventuels auprès des guides et dans la cagnotte du bateau. Les prochaines croisières sur l’Ijsselmeer sont programmées en avril 2023 (3, 8, 13, 18 et 22) pour que celles-ci puissent se combiner avec la visite du parc de Keukenhof.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici