Les tendances «vacances» de 2022

Touriste © Pixabay

L’Interface Tourism Insights a publié ses «tendances et chiffres clés du tourisme en 2022» pour le marché français, et l’on pourra sans peine y retrouver des constantes tout aussi valables sur le marché belge. L’étude a d’ailleurs été conduite dans 13 pays, 120 destinations et 9 millions de données voyageurs collectées, on peut donc dire que l’échantillon était valable. Voici un résumé du Communiqué de presse que nous avons reçu.

L’étude se penche d’abord sur les sources d’inspiration du futur voyageur, ses critères de choix et ses périodes favorites.

Etonnamment, l’inspiration vient en premier lieu du bouche à oreille, c’est-à-dire des avis des membres de la famille ou des amis. Suivent les moteurs de recherche, les sites officiels des offices de tourisme ensuite et les sites d’avis en ligne. Les sources hors internet sont les programmes TV de voyage, suivis par les magazines papier dédiés aux voyages et à l’art de vivre. Les réseaux sociaux ne sont qu’à la 10e position avec Facebook, et en recul au profit de la presse papier et des recommandations en agence de voyage.

Parmi les critères de choix, en 2 ans, la propreté et la santé sont devenues essentielles en voyage, et cela sous le signe de la prudence, avec la présence de standards élevés de sécurité demandés. Les activités de plein air restent prioritaires, de même que la possibilité de prendre un vol direct. La question budgétaire est passée de la 3e à la 9e place des critères de choix.

L’accent est clairement mis en 2022 sur le besoin de se ressourcer et se relaxer, mais aussi sur celui de se retrouver et de passer des moments entre amis et en famille. On préfère toujours les vacances au soleil et à la plage. À l’inverse, les vacances combinant de multiples destinations semblent avoir perdu la côte. Le slow tourisme devient une véritable tendance : prendre son temps dans la destination de son choix, et ne plus multiplier les étapes. Les « city breaks » sont aussi en perte de régime, ce qui n’est pas une bonne nouvelle pour une ville comme Bruxelles.

Les tendances en matière de canaux de réservation semblent se stabiliser un peu, après les changements de l’année dernière : si les agences de voyage avaient bénéficié de la crise en termes de réservation en agence ou en ligne au détriment des réservations en ligne sur les sites des prestataires (compagnies aériennes, hôtels, trains, etc.), on observe cette année au contraire un retour progressif vers l’achat de prestations en direct en ligne.

La plus grosse progression concerne les achats via des comparateurs en ligne, qui ont augmenté de plus d’un tiers depuis 2020. A l’inverse, les réservations de prestations séparément sur plusieurs sites sont en baisse cette année. Les leçons de la pandémie n’ont donc pas servi, l’homme est un animal à peu de mémoire.

Le baromètre d’image, basé sur un algorithme complet prenant en compte perception, expérience et connaissance des produits touristiques d’une destination, révèle dans son classement 2022 une prédominance de destinations européennes avec l’Italie, le Portugal et l’Espagne en tête pour les Français, sans doute dans un ordre différent pour les Belges.

Les Etats-Unis (et le Canada pour les Français) sont la seule destination hors-Europe figurant au classement, et surprise : la Belgique figure dans le top 10 (à la 10e place), ce qui confirme bien la tendance aux vacances de proximité.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici