Qatar Airways contrainte de clouer au sol ses A350

© Qatar Airways

Le patron de Qatar Airways, Akbar Al Baker, s’est exprimé récemment sur les problèmes rencontrés avec la peinture des Airbus A350, problèmes que connaîtraient cinq autres compagnies aériennes. Au moins 20 avions de la flotte d’A350 de Qatar Airways sont actuellement cloués au sol en raison de la dégradation de la peinture et des sous-couches de l’avion, indique Business Traveller.

La peinture écaillée a, dans certains cas, révélé le système anti-foudre en feuille de cuivre expansé de l’A350. De ce fait, AkbarAl Baker a déclaré qu’il n’avait d’autre choix que d’immobiliser l’avion au sol: «C’est une question sérieuse. Nous ne savons pas si c’est un problème dû aux heures de vols. La vraie cause n’a pas été établie par Airbus.»

Contrainte à la location

Le Qatar a vu la demande de vols augmenter de manière significative ces derniers mois et attend avec impatience des événements tels que la Coupe du monde de football 2022, et a besoin d’une flotte complète pour répondre à la demande qu’il connaît actuellement et anticiper l’année prochaine. En conséquence, elle a remis en service six A380 qu’elle avait l’intention de retirer. Il semble désormais que Qatar Airways sera obligée de se tourner vers le marché de la location d’avions afin de répondre à la demande.

Pour les voyageurs, la principale préoccupation reste de savoir à quels sièges et services ils auront droit à bord de ces avions en leasing, ajoute Business Traveller. Les avions loués n’auront pas les sièges de Qatar Airways, et intègreront une cuisine qui est configurée différemment. Cela posera également des problèmes pour la prestation de services.

Toujours aucune solution…

«Nous avons un problème et Qatar Airways ne peut pas s’asseoir les bras croisés lorsqu’elle a un problème. Nous devons le résoudre et c’est exactement pourquoi nous sommes sur le marché pour louer des avions, mais aussi pour réactiver nos A380 et utiliser à nouveau des avions que nous avions déjà rendus aux loueurs. Airbus a créé un gros problème dans nos opérations long-courriers. Le problème, c’est que c’est une affaire sérieuse. Nous ne savons pas si c’est un problème de navigabilité. C’est aussi une conclusion qui a été acceptée par les inspecteurs de l’IATA qui sont venus rencontrer notre régulateur. À l’heure actuelle, nous avons 20 Airbus A350, à la fois de séries 900 et 1000, qui ont été immobilisés par notre régulateur ce qui est une situation sans précédent dans notre courte histoire de 25 ans. Au début, ils ont dit qu’il s’agissait d’un problème cosmétique et que cela n’affectait que Qatar Airways à cause du cycle thermique. Ils ont reconnu qu’ils travaillaient pour trouver une solution. Ce qui signifie qu’ils n’ont toujours pas de solution. Et ils n’ont pas de solution parce qu’ils ne savent toujours pas pourquoi c’est arrivé. Malheureusement, en faisant ces fausses déclarations, Airbus grimpe dans un très grand arbre et ne sait pas comment redescendre», image Akbar Al Baker.

Hormis Qatar Airways, Air Caraïbes, Etihad Airways, Cathay Pacific, Lufthansa et Finnair auraient des problèmes similaires avec leurs A350. Selon Airbus le problème pourrait être du à des variations de température plus élevées chez certaines compagnies que chez d’autres. Airbus a signifié cependant que ces problèmes n’affectaient pas la sécurité des avions. De son côté Air France, n’aurait pas de soucis avec les avions mis en service en 2021.

(TI)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.